Comment poser du parquet flottant ?

L’avantage non négligeable du parquet flottant réside dans le fait que sa pose ne nécessite pas l’usage de colle ou de clous. C’est pour cela qu’il peut être posé sur n’importe quelle surface (la moquette permettra de passer outre l’installation d’une sous-couche).

Pour commencer

Les outils nécessaires

Il faut vous munir de certains outils. Vous aurez besoin :

  • d’une scie sauteuse, indispensable pour faire vos découpes (d’une équerre ainsi que d’un mètre et d’un crayon pour vérifier que tout est droit)
  • d’une cale de frappe et d’un maillet (ou un marteau) pour la pose des lames
  • éventuellement de protections pour vos yeux, oreilles et mains

La sous-couche

Ensuite, vérifiez que le sol est plane et propre. S’il ne l’est pas (même s’il l’est),il est conseillé de poser une sous-couche pour que votre parquet soit étanche. Elle servira d’isolation thermique et phonique. Faites attention à son sens de pose (perpendiculaire aux lames du parquet) et pensez à souder les différents lès les uns aux autres pour éviter toute remontée d’humidité. En général, vous pouvez l’installer au fur et à mesure que vous clipser le parquet : cela vous évitera tout incident et tout risque de déchirure. Si vous avez opté pour un rouleau de sous-couche (moins onéreux que les dalles),soyez précautionneux et rappelez-vous que de sa pose dépendra la durée de vie de votre plancher.
Si votre surface de base est du béton, l’installation d’un film d’étanchéité doit précéder celle de la sous-couche.

Les différentes étapes

La première lame

Le mieux est de faire en sorte que les lames suivent le sens de la lumière : pour cela, installez-les perpendiculairement au mur où se trouve la majorité des fenêtres.
La pose de la première lame est primordiale. Il est judicieux de commencer par le coin gauche du fond de la pièce, ou bien là où les murs se croisent à angle droit si ce n’est pas le cas de tous vos angles. Vous éviterez ainsi un faux départ. Ménagez un espace (huit millimètres) entre la lame et le mur : la plinthe sera placée à cet endroit. Grâce aux cales, vous pourrez vous dispenser de cette mesure. Placez-les dans la longueur et la largeur.
La première ligne

Pour les poses suivantes, respectez la notice : tout doit s’emboîter facilement.
Une fois la dernière rangée presque achevée, mesurez la taille que doit avoir votre dernière lame pour pouvoir se glisser dans la place restante. N’oubliez pas de déduire le jeu de huit millimètres. Insérez-là à l’aide du maillet, puis vérifiez la linéarité de votre première ligne.
Ensuite, servez-vous de la chute de la lame que vous avez découpée pour repartir sur une nouvelle rangée. Vous pouvez aussi utiliser une demi-lame si vous voulez que le décalage soit régulier d’une ligne à l’autre.
La dernière rangée

Il est possible que vous soyez obligé de redécouper toutes les lames de la dernière rangée dans la longueur. Le travail sera fastidieux mais vous n’aurez pas le choix si la place restante entre le parquet posé et le mur n’est pas suffisamment large.

Les obstacles

Pour contourner les obstacles (tuyaux, huisseries…),vous devez reporter les mesures et les formes au crayon puis manier la scie sauteuse du mieux que vous pouvez ! Au pire, vous pourrez toujours masquer le jeu grâce à des joints.